ESB night

Nous voilà, plein d’énergie retrouvée après notre journée balade à Brooklyn. On repart, direction métro, ligne F – arrêt station 34ème rue/ Herald square. Environ 30 minute de trajet et on y est. Ce soir, on monte dans les étoiles, on grimpe tout en haut de l’Empire State Bulding !

ESB1Sur mon pass magique, j’avais la possibilité de faire à la fois l’ESB et The Top of the Rock. Bien, pas de choix à faire entre les deux… Si, en fait, un choix restait quand même à faire. Lequel on fait de nuit, lequel on fait de jour ??? Après moult lectures sur divers sites et blogs, j’ai compris qu’il y avait toujours une queue monstrueuse pour l’ESB, sauf le soir un peu tard. Voilà, le choix est fait, je suis pas fan des attentes infinies, alors on ira voir l’ESB de nuit !

On arrive devant le bâtiment, quelques personnes attendaient, oh, juste 4 ou 5. Là, on c’est cru chanceux. Des messieurs du staff de l’ESB, extrêmement prévenant, viennent nous voir papotent avec nous pendant que nous attendons. En plus, venant d’Haïti ou d’Afrique de l’ouest, ils sont tout heureux de nous parler dans leur parfait français. Ils nous expliquent d’il va nous falloir environ 1 h pour arriver tout en haut. J’avoue avoir un peu de mal à le croire, vu que nous n’étions pas beaucoup là devant. Ils me confirment qu’il n’y a pas foule, que souvent, la queue dehors fait le tour du pâté de maison (le tour du bloc, quoi, et le bloc, bin il est immense…). Nous voilà donc en veine, nous n’allons pas trop attendre. Oui, en fait, tout est très relatif… 10 minutes plus tard, nous entrons dans le hall du building.

dsc02213Comme vous pouvez le constater, c’est doré, tout est doré là-dedans… J’avoue, c’est pas la déco que je préfère… Même les couloirs, tout est doré, ça doit être ça le luxe…

dsc02249

Alors, c’est à ce niveau que bous allons prendre notre premier ascenseur. Je n’ai pas compté combien nous en avons pris, mais c’était beaucoup trop et surtout trop d’attente entre chaque elevator. Des couloirs entre des boudins rouges de velours nous ont tracé notre chemin, je ne sais pas combien de kilomètres nous avons fait à l’intérieur du bâtiment mais c’était très long et ennuyeux ! Heureusement la récompense était de taille, parait-il…

Bref au bout 1h30/ 1h40, 86ème étage, nous avons fini par poser le pied à l’étage de l’observatoire, enfin ! C’est là que j’ai vite déchanté. Oui, je suis le toit de l’ESB, mais voilà, c’est noir de monde, il y a des vitres de protection pour éviter de tomber, peu de points d’observation disponibles. On se marche dessus, on est bousculé tout le temps…bref, pas forcément le genre de plan que j’aime.

Malgré tout, j’ai tenté quand même de prendre quelques photos. N’ayant pas de trépied (de toute façon ils sont interdits), pas simple de faire de belles photos de nuit entre deux vitres avec des centaines de gens qui vous poussent pour vous piquer la place. Galerie :

Alors, oui New York, vu d’en haut, la nuit, c’est incroyable. C’est beau. Quoi que je n’ai pas pu m’empêcher de penser à toute cette énergie dépensée pour toutes ces lumières. Est-ce bien nécessaire ? Mais, on se laisse emporter par la magie. Magie qui serait bien plus grande si il y avait moins de monde sur cet observatoire. Une fois que nous n’arrivions plus à respirer correctement, on a pris la tangente, et bien, même la descente était désagréable. Tout ceux qui voulaient partir eux aussi, certainement stressés par cette expérience unique certes, mais pas forcément agréable, nous poussaient, râlaient… Bref une descente infernale.

dsc02247Nous avons dû reposer le pied par terre vers 1h du matin. Et là, pour la première fois, nous avons vu une marrée de taxi jaune, seules voitures présentes dans la rue à cette heure ci. J’ai tenté de faire quelques photos. C’était beau.

Les stroumfs ont pris un hot dog, un hot dog au pied de l’ESB, la classe ! Nous avons repris le chemin du métro. Et bien, le métro à 1h du mat à New York, voyez-vous, c’est plutôt tranquille. Nous sommes rentrés sans encombre dans notre chez nous. Une première sortie de nuit vraiment sympa. Quelques inconvénients, oui, mais quand même, nous avons vu New York à 320 mètres de haut, la nuit. Il faisait froid mais beau, la vue était dégagée !

On a fait de beaux rêves !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s